Les lao
 
  
     

Les lao

Laos, Laos le 12/04/2013

Les laotiens (qui s´apellent eux-memes, et c´est plus commode, les "lao").

Quelle chaleur ici! Et il ne s´agit pas que du climat. Les lao sont des gens souriants, et encore plus dans le Sud. Les enfants nous crient sabadii (bonjour) et nous adressent de grands signes. Les lao sont des gens accueillants qui n´oublient jamais de dire bonjour ni merci.
Ils n´hésitent pas à nous inviter à partager des bières ou meme un repas, voire à passer une nuit chez eux. Ils sont généreux.
Les commerçants semblent honnetes. Il n´y a que pour les boissons et bien sur les souvenirs que nous payons  plus cher qu´eux. Il y a peu d´arnaques ou de vols.

Nous avons rencontré pas mal de pauvreté. Dans l´Est, le salaire moyen est de 1,25$ par jour. Le cout de la vie est pourtant relativement élevé par rapport aux autres pays de l´Asie du S.E., notamment pour la nourriture.

On a l´impression qu´ils ne savent pas faire d´économies, il dépensent beaucoup en électronique, en biére et en repas entre amis. Pheng nous l´a confirmé. Avec trois bouteilles de beerlao par personne et par repas au minimum, ils semblent alcooliques. Souvent les bouteilles vides jonchent le sol autour des tables, sauf quand ils les commandent par caisses entiéres... Quand ils vont au restaurant, ils commandent souvent de façon totalement démesurée puis s´en vont en laissant des plats encore intacts Nous nous souvenons d´une belle omelette ou d´un gros gateau à la chantilly qu´on avait à peine gouté. Tout ce gaspillage de bonne nourriture nous fait mal au coeur, d´autant plus qu´une bonne partie de la population a tout juste de quoi manger.

La conscience écologique est inexistante. Beaucoup balancent les emballages par les fenetres des bus dans la campagne, ou directement dans les cours d´eau en ville. Ca nous est difficile à  supporter.

Lorsque les communistes ont renversé la monarchie, ils ont aussi chassé les bouddhistes. Il y a peu de wat (et presque tous quelconques), pas de Bouddha dans les maisons dont les murs sont seulement égayés avec des calendriers beerlao. Il n´y a ni dieu ni maitre... à part le Parti Unique. Cependant, celui-ci est loin de faire l´objet d´un culte, on n´en voit la trace que sur les batiments publics où le drapeau communiste cotoie celui du pays.

Les laotiens sont des gens tranquilles. Ce ne sont pas des acharnés du travail. C´est un peu partout comme à la DDE, ceux qui regardent sont les plus nombreux. En attendant les clients, ils passent leur temps allongés. On se dit qu´ils préfèrent refuser un petit boulot s´il estiment qu´il ne leur rapportera pas assez pour leur peine.

La pétanque est un sport trés pratiqué et qui convient bien à leur tempérament. Il permet de s´occuper sans se fatiguer et de boire ensemble à qui mieux mieux.

La femme semble avoir une place moins egalitaire qu´en Birmanie et en Thailande, meme si elles tiennent de petits commerces dans les villes. Il y a  de la polygamie, elles mangent à part, et des hommes plaisantent avec nous en se félicitant de pouvoir battre leur femme sans que la police intervienne ou qu´elle ne se rebelle comme au Vietnam.


 

Commentaires

 Nicolili
Mes pensees vont vers elles bien sur. Je n ai pas eu l occasion de discuter avec elles, elles sont discretes et ne pratiquent pas souvent l anglais. Apres, il est difficile de juger une culture si eloignee de la notre. Et moi, je n etais jamais mal consideree. L etrangere est consideree comme un homme.
 Anaïs
Coucou ! C'est super de pouvoir vous lire et voir comment se passe votre voyage, ça à l'air très dépaysant. (à part la pétanque ^^)
Plein de bisous ruthénois et à bientôt dans d'autres récits =D
 Lulu
Eh bien!!!triste pour la DDE qui n'existe plus!!lol, et toi comment te sent tu dans cet état d'esprit face aux femmes??et Nico?



Autres récits de voyage