Detente sur les plages de sable blanc
 
  
     

Detente sur les plages de sable blanc

Krong Preah Sihanouk, Cambodge le 05/05/2013


1er Mai

A 7h30, nous marchons vers le guichet de la compagnie où nous avons acheté hier les tickets de bus en déclinant les propositions insistantes des moto-taxis qui veulent nous emmener. Lorsque nous arrivons à destination, la "guichetiére" nous dit que le bus est à la gare routiére, qu´il fallait venir plus tot pour le prendre ici. Nous avions mal compris (en plus, nos montres retardent de 20mn, mais nous ne le savons pas encore). Il nous faut donc prendre un moto-taxi en urgence, pas le temps de négocier, pas question de monter a deux passagers à cause des gros sacs. Nico part en premier, et se retrouve à la gare routiére face à des khmers pressés qui veulent le faire monter dans un bus d´une autre compagnie et partir tout de suite. Ils ne parlent pas anglais et la tension monte entre lui qui veut attendre Lili et eux qui veulent s´en aller. Finalement, une fille vient expliquer que Lili attend sur le bord de la route et va etre rammassée au passage. En effet, pendant ce temps, un gars l´a prise en voiture et l´a déposée sur le chemin du bus, et le moto-taxi a empoché le prix des deux courses pour n´en faire qu´une. Tout finit par s´arranger lorsque Lili monte dans le bus peu aprés, mais on n´est jamais trop prudent depuis l´expérience vécue au Laos. En plus, c´est le bus le plus confortable qu´on ait eu, nous avons chacun un siége sur lequel on pourrait passer tous les deux.

Lors de la pause pipi, nous nous mettons en devoir de gouter a tout ce qui nous est encore iconnu sur les étals des marchandes (si si, il reste encore beaucoup de trucs qu´on n´a pas essayé). Nous mangeons:
- un stick de riz gluant fourré au porc, un autre fourré à la banane (on ne l´aurait pas deviné si elle ne nous l´avait pas dit car ça ressemble a de la confiture de fraise)
- de grosses olives vertes spongieuses, trop marinées dans du vinaigre et du piment,
-des fruits allongées à la peau épaisse hérissée de piquants qui ont un gout acide et de pomme fermentée
Le tout n´est pas terrible, mais ça nous cale un peu.

Nous arrivons à Sihanoukville vers 12h30. La gare routiére n´étant pas sur nos cartes, nous sommes obligés de prendre un des tuk-tuks qui demandent un prix élevé et insistent lourdement pour nous emmener là où ils auront une commission. Nous allons quand meme à la GH que Laury nous a recommandé, puis nous nous posons là un bon moment avant de sortir faire le tour du patelin.

Le quartier de Victory Hill est routard et tout petit. Il y a deux épiceries, quelques bistros dont deux français, un bar avec écran géant, une dizaine de bars plus chics qui deviennent des bars à filles à la nuit tombée, et surtout quatre ou cinq petits restos supers, où l´on peut se régaler avec un bon plat khmer ou occidental pour 1,50€. On les teste tout de suite avec un fish & chips et des spaghettis carbonara: c´est copieux et bon! On va se plaire ici! Nous allons ensuite sur internet puis prospectons pour les jours suivants (laundries, visas vietnam, locations de moto, sorties, etc). Nous retournons manger un amok et un lok lak meme si on n´a pas encore très faim, ça nous permet de nous coucher tot, aprés que Nico ait regardé la fin d´un match de foot.
 

02/05

Nous mettons du temps à émerger ce matin. Nous allons déjeuner avec un hamburger (!) et un fried rice, puis nous louons une moto et allons voir la plage en contrebas du quartier. Elle est trés belle, mais nous profitons d´avoir la moto pour en visiter quelques autres, jusqu´à trouver notre bohneur à Independance beach. Cette plage est propre, déserte, l´horizon est dégagé, nous nous installons sur des transats à l´ombre des parasols moyennant une conso (un pichet de bière à 3$). Nous nous y prélassons trois bonnes heures, et n´en décollons que parce qu´il nous faut aller au consulat du Vietnam avant qu´il ne ferme, ses horaires d´ouvertures étant aussi restreints que ceux d´un bureau de La Poste en campagne.
 

Là bas, on nous demande 60$ pour un visa d´un mois. D´une part c´est trés cher, et d´autre part les agences de Victory nous ont annoncé 50$ donc, meme si nous n´y croyons pas trop, nous préférons retourner les voir, on ne sait jamais avec la bureaucratie...

En soirée, on mange un amok seafood et un poisson frit, les agences nous confirment que le prix du visa a augmenté cette année, puis Nico va regarder le Barça prendre une autre leçon de football pendant que Lili va sur le Net. Nous terminons à l´Art Bar tenu par un ariégeois, où Nico boit son premier Ricard depuis bien longtemps.
 

03/05

Nous commençons par un gros petit déj´: assiettes de fruits frais au yaourt et omelette garnie dans une baguette, le tout arrosé avec un grand verre de café au lait glacé. Nous emportons aussi des sandwiches pour midi.

Nous retournons au consulat Viet faire faire nos visas en 15mn chrono, puis sur la belle Independance beach où nous nous baignons et lézardons toute la journée. Pour le quatre-heures, on s´offre des petites langoustes frites juste assaisonnées de citron et de poivre de Kampot, un délice! Seule ombre au tableau, l´eau est vraiment trop chaude, presque brulante au bord, incroyable!
 

Nous rentrons juste assez tot pour voir le beau coucher du soleil sur Victory beach, puis allons "diner" vers 18h30, comme d´habitude.
 

04/05

A 8h, le pick-up nous transporte à Occeutal beach (pas terrible, trop touristique) pour un petit dej´, puis nous embarquons dans un bateau pour les iles avec une dizaine d´autres personnes. Nous jetons l´ancre une premiére fois pour faire du snorkeling. Rien de bien nouveau mais c´est agréable de nager parmi les poisscailles et les coraux. Nous allons ensuite sur une belle plage, où l´eau est légèrement moins chaude (on l´estime a 32°), tant mieux.
 
 
Les bateliers nous y servent du poulet au barbecue et une salade de fruits. Aprés le farniente, nous repartons faire du snorkeling prés d´une troisiéme ile.
 
 

05/05

Pour notre derniére journée à Sihanoukville, nous allons nous detendre sur la plage de Victory. Nous y squattons les fauteuils d´un bar fermé en ce dimanche, à l´ombre d´un gros feuillu et de cocotiers. Nous en repartons vers 17h30, juste à temps pour éviter une averse surprise, mais les nuages noirs masquent le coucher du soleil. Au menu du diner, c´est crevettes sauce au poivre et spaghettis bolognaise.

Sihanoukville aura été une étape trés agréable de notre voyage, durant laquelle nous avons largement pris le temps de nous reposer et de bien manger.



 

Commentaires

 Marraine Anne
Alors là ! On a vraiment envie d'être avec vous ! Boire, manger, bronzer, manger, nager, manger,dormir, manger, et boire aussi... Le bonheur ! Votre compte-rendu est une surnaturelle invitation gastronomique au voyage ! Bisous :-)



Autres récits de voyage