Pauvres crocos
 
  
     

Pauvres crocos

Siem Reap, Cambodge le 23/04/2013

 

23/04

Aujourd´hui nous faisons la grasse mat´pour récupérer, et nous émergeons à 10h. Un petit tour à la piscine, puis nous allons en ville et mangeons au marché.

En début d´aprem, on part en excursion pour le village flottant de Chong Kneas sur le lac Tonlé Sap. C´est un lac au fonctionnement très spécial, qui est d´une importance cruciale pour la pays.

 

La saison sèche tire tout à fait à sa fin et les bateaux ont un mal fou à passer sans s´échouer dans un étroit chenal creusé par deux pelleteuses. Nous débouchons sur le lac où nous apercevons quelques constructions flottantes, et accostons à une boutique pour touristes où on nous présente les poissons du lac se jetant sur un appat puis des crocodiles assommés par le soleil. Ces crocos, qui sont dans un fosse à peine cloturée à quelques metres de nous, sont quand meme impressionants. Ils sont malheureusement destinés à devenir des sacs à main.

 

Des gamines portant des serpents complétement amorphes autour du coup font la manche en braillant "I want a dollar!". Une des anglaises qui nous accompagne fait l´erreur de les prendre en photo et ne peut plus s´en débarrasser. Nous remontons sur le bateau, qui s´engage sur le chemin du retour avant que nous ayons le réflexe de réagir. Tu parles d´une visite du village flottant!

On nous emmène ensuite au musée de la guerre, où sont exposé des photos prises pendant la guerre civile et de la vie quotidienne (privations, travaux forcés, arrestations, assassinats, charniers) sous le régime de Pol Pot. Il y a une multitude d´armes d´époque libres d´accès, des dizaines de fusils, mitrailleuses, grenades, mines mais aussi des mortiers, des canons DCA, un paquet de blindés dont plusieurs tanks, et meme un gros hélicoptère et un avion de chasse japonais.

 

Nous allons ensuite dans un cyber tout à  coté de la GH. Pas de chance, quelque chose sur leur ordi nous bousille la carte SD et nous demande de la reformater alors que les photos d´Angkor sont dessus. Pas question! Nous la laissons au patron, qui va essayer de les retrouver grace à un logiciel des récupération des données.

Nous allons manger en ville un assortiment d´amoks, le plat national Cambogien constitué de viande cuite à la vapeur dans une feuille de bananier avec des oignons, du curry, du gingembre, du lait de coco, du jasmin. Le tout est bien sur accompagné de riz... et de bière. Nous nous cassons le ventre.

 

24/04

La première chose à faire est d´aller au cyber chercher la carte SD. C´est pour nous un soulagement puisque le gars a pu récupérer les photos, avant qu´on s´aperçoive qu´elles sont d´une qualité pitoyable, pire que si nous les avions prises avec un vieux portable. Du coup elles sont de la taille d´un timbre. On n´ose pas reformater la carte SD en espérant pouvoir utiliser un autre logiciel de récupération de données plus performant. Le problème c´est qu´on ne sait pas si c´est possible de le faire deux fois, et qu´en attendant on n´a plus de carte SD.

On monte ensuite dans un bus pour Battambang.


 

Commentaires

 Nicolili
Merci Claude. C'est ce que nous avons fait finalement. Grace a Recuva, nous avons pu recuperer nos photos assez simplement. Bises
 ClaudeP
Vous pourriez effectivement récupérer les photos effacées ou perdues avec un autre logiciel de récupération d'images plus performant. Il existe un logiciel que vous pouvez télécharger gratuitement : recuva.com
1- Sauvegarder votre carte SD sur une clef USB
2- Une fois votre carte SD sauvegardée, la formater
3- Télécharger le logiciel indiqué plus haut que vous trouverez dans GOOGLE
4- Une fois recuva téléchargé exécuter le avec votre carte SD formatée introduite dans l'ordinateur.
Celui-ci récupérera toutes les photos.
Après essai sur notre ordinateur, nous avons récupéré les photos qui ont été effacées par formatage de la carte SD.
Bon courage.
C'est toujours avec plaisir que nous continuons à vous suivre dans votre aventure.



Autres récits de voyage