4 jours a bagan
 
  
     

4 jours a bagan

Bagan, Myanmar (Birmanie) le 29/01/2013

 

Le 29/01, départ pour Bagan.

On décide d´éviter les bus de nuit, trop fatigants, et on part à 8h de Mandalay, pour arriver à Bagan en début d´après midi. On trouve rapidement une GH et on s´y pose un moment. Lili est encore fatiguée de sa maladie, et en plus Nico est malade à son tour. Nous sortons tout de même plus tard pour goûter à la tant attendue Bagan. Nous explorons des temples et pagodes peu fréquentés dans les alentours de la GH et montons sur le toit de l´un d´eux pour contempler le coucher du soleil sur quelques centaines des 2 000 édifices en briques rouges que compte Bagan.

 

 

Le 30/01,

Nous louons nos vélos pour 3 jours et partons de bon matin en direction d´un village assez reculé de cette zone de 42 km², Min - Nan - Tu. En chemin nous visitons pagodes, stupas, temples et monastères. Nous relions chaque site par des chemins sablonneux vraiment peu commodes avec nos lourds vélos de ville japonais, et sous un soleil de plomb. Nous sommes dégueux, en sueur, fatigués, mais nous nous laissons tout de même aller à l´enchantement du lieu où chaque angle, chaque virage, chaque mètre parcouru nous dévoile de nouvelles flèches de brique; autant de sites historiques à découvrir.

Nous terminons par le coucher du soleil à la pagode Shwezigon à Niang Oo, où une birmane nous prend sous son aile. Nous voilà gambadant derrière elle afin de voir les dernières lueurs rosées sur la berge de l´Irrawaddy.

 

 

Nous rentrons à la GH, la nuit tombée à la lueur de la lampe frontale.

 

Le 31/01,

Nous nous rendons cette fois à Old Bagan. Une journée légèrement moins sportive car Nico est encore un peu malade. Nous voyons encore de très belles et surtout imposantes pagodes décorées de fresques. La plupart de ces peintures sont fortement détériorées, elles ont souffert de la guerre lors de laquelle les birmans se réfugiaient là et y faisaient la cuisine au feu de bois, et surtout du tremblement de terre de 1975. Certaines fresques sont encore très belles.

 

 

Nous finissons la journée en beauté juchés en haut d´une grande pagode afin de contempler un magnifique attroupement de touristes regardant un très beau coucher du soleil.

 

 

Le 1er/ 02,

Troisième journée de vélo.

Nous allons visiter ... des pagodes... avec des Bouddha à l´interieur. Pour aller à l´essentiel, nous avons un temple dédié à Vishnu très joli contenant des bas-reliefs en grés, un petit temple ou un artiste local a repeint les fresques telles qu´elles devaient être à l´origine et qui nous a enchanté.

 

Nico a crevé un pneu à midi et a du faire tout le chemin du retour sur la jante. Dur!

Petite pause dans le même restau qu' hier à mi chemin car Nico n' en peut plus et que la gérante était très gentille. Aujourd' hui elle nous offre le goûter local destiné aux enfants revenant de l' école pour accompagner notre noix de coco. C'est très sucré et gélatineux. Pas très bon.

  

Le 2/ 02,

Dernier jour à Bagan, bonne nouvelle, Nico va beaucoup mieux. Stop les pagodes, on va flaner dans le marché de Nyang Oo  et dans les quartiers d' habitation longeant le fleuve. On fait un tour sur la plage, où les femmes font la lessive et étendent le linge sur le sable brûlant, mais il y fait vraiment trop chaud pour nous.

 

 

Nous prenons le bus en fin d' après midi pour Yangon, ou nous arriverons demain vers 5 h du matin. Nous quittons Bagan avec la panoplie du touristes, comme tout le monde nous avons cédé aux sourires des nombreux petits vendeurs sans vraiment s'en rendre compte: cartes postales, peintures sur sable, tee shirts, etc.

 

 

Nous prenons l'avion pour Bangkok le 4/02.

 


 

Commentaires

 Françoise(mamanAnne)
tjrs de sublimes photos. j'ai pris un peu en retard votre reportage, mais je me rattrape!!!
 Nicolili
Du friton, on aimerait surtout en manger.
 Cyss
à quand la visite d'un temple dédié à Friton? je parie qu'il est vert de jalousie ^^
bises
 Pascale, maman de Lili
Heureuse de vous savoir tous deux en meilleure santé.
En arrivant à Bangkok, vous allez certainement trouver un contraste entre la vie paisible des campagnes birmanes et l'activité débordante de Bangkok.
Bonne continuation dans votre merveilleuse aventure.
Je vous embrasse.



Autres récits de voyage