Le Lac Inle
 
  
     

Le Lac Inle

Nyaungshwe, Myanmar (Birmanie) le 21/01/2013

21/01 

Aujourd’hui c’est balade en bateau sur le lac Inle avec quatre voyageurs rencontrés à la GH. Dans la froideur du matin (7h), les pêcheurs font la démonstration de leur technique de pêche et surtout de rame sans les mains unique au monde. Ils posent pour la photo.

 

 

Première étape; un marché très authentique où l'on nous fait goûter tout ce qui nous intrigue. On achète un paquet de fourmis rouges, au goût très acide, et de bons beignets bien gras. On visite aussi les orfèvreries d’argent à 98 pour cent, les ateliers de fabrication et tissage de fibres de lotus, les forges à l’ancienne,etc…

 

En rentrant, sous une escorte de mouettes débiles, nous admirons le superbe coucher du soleil derrière la montagne.

 

 

 22/01

Lever avant 7h comme d’hab’ pour changer d’hôtel car le notre est plein, puis nous décidons de faire une petite journée détente. C’est pourquoi nous louons des vélos…. Et allons voir un monastère isolé perché sur une montagne à 22km…!

Heureusement que là-bas un moine nous offre de bonnes boulettes de riz gluant au sésame qu’il sort du placard abritant le Bouddha. Il y a une atmosphère géniale ici, les moines, eux, s’y connaissent en détente.

Une fois redescendu, on stoppe pour marcher sur une très longue jetée de bois, dont on ne voit pas la fin.

 

 

Au bout on trouve une petite barque et sa rameuse qui nous emmène faire un tour dans son village sur l’eau. On y assiste à la sortie des écoliers, qui brisent joyeusement la paix des lieux.

 

Nous renoncons à visiter la vigne du coin sur les conseils de Laurent et Martin qui en reviennent, et rentrons à Naungshwe avant le crépuscule.

Nous succombons alors à la tentation d’un massage bien mérité. Cette heure de massage, pour 5 euros chacun, presque au-dessus d’une porcherie (une vraie), nous a si bien détendu qu’au repas nous sommes léthargiques et n’arrivons pas à refuser la proposition de notre hôte. Il se met en quatre pour nous organiser une excursion le lendemain à Pindaya.

 


 

Commentaires

 Françoise(maman Anne)
avantage de voyager par vos propres moyens , c'est de pouvoir rencontrer la population : une richesse dans un voyage (superbes photos)



Autres récits de voyage