Le rocher d'or.
 
  
     

Le rocher d'or.

Kyaik-ti-yo, Myanmar (Birmanie) le 11/01/2013

Lever 5h. On rejoint l'arrêt de bus où l'on nous offre un thé et des samoussas à peine sortis de la friteuse. 2 h de bus et de clips kitshs plus tard, on arrive à Kinmon, et de là, on prend un camion benne 'aménagé' sans toît avec des bancs en bois, où nous sommes serrés comme des sardines (47 pers au lieu de 30), et nous entamons une ascension épique sur une route infernale pendant 40 min. Ca secoue dur. Nous gravissons les montagnes russes (ou plutot birmanes). Certains sont malades, petite impression d'être du bétail. Heureusement le paysage est superbe, pour ceux qui peuvent le voir.

Au bout de la route (ou plutot du chemin de terre), il nous reste 1 h de marche pour arriver au sommet. La pente et le revêtement du Puy Mary, des boutiques comme à Rocamadour, le luxe en moins. On se laisse tenter par des tranches de pastèques, du jus de pousse de bambou et de la mangue aux épices. 

 

On trouve également des crânes de singe, des pattes d'ours, et autres atrocités censées avoir des vertus thérapeutiques. Arrivés en haut, c'est la foule, mais il y a assez peu de touristes étrangers. C'est avant tout un lieu de pélerinage bouddhiste. On fait 200 photos. Lili n'a pas le droit de toucher ni de s'approcher du rocher sacré en tant que femme, Nico y va donc seul. 

 

 Lors d'une pause, Nico se fait accoster par un moine en tenue orange (la grande majorité est en tenue plus foncée). Petit à petit, ce moine lui fait se faire masser les jambes par un birman l'air de rien, dans le prolongement de la conversation. Il doit finalement payer son massage à la fin à son compère. Il ne le regrette pas malgré la suspicion que ce soit un faux moine...

 

Prendre le bus pour Moulmein n'a pas été simple. Apres un beau micmac, on s'est retrouvé dans un pick-up où un thailandais a offert à Nico une chique de noix de bethel. Cool. Surtout en voyant la tête des birmans qui le voient descendre du pick-up et lâcher un beau crachat rouge à leur manière.

A l'arrivée à Moulmein, nous profitons qu'un tas de taxis nous assaillent pour jouer des enchères à la baisse. Nous débarquons ainsi à notre hotel réservé la veille, le 3ème et de loin le plus spartiate depuis le début avec une chambre ou les lits ( planches en bois surélevées) rentrent à peine, une salle de bain commune. Mais aussi le moins cher: 12 dollars ...


 

Commentaires

 Thomas
ahah!!! le moine était un piège...sur la photo il a bien la tête de l'emploie pourtant.... mais comme on dit:"l'habit ne fait pas le moine"... dsl ... Fallait bien que quelqu'un la face...amusez vous bien et profitez du soleil...nous on a froid.
 Monique, dominique
ici froid, neige, pluie, profitez bien et attention aux drôles (avec accent circonflexe qui s'affiche)de massages, bisous.
 Paul, Francine
Bisous,merci pour vos récits,et photos.
 Richard et Vy
C'est super de voir vos premières photos ! Vous avez le sourire, cool!
 Cyss
pareil ici, l'hiver est bien là...
Je vois que vous avez trouvé une solution pour les photos :)
vas tu nous dire qui est ce qui a perdu son froc finalement? et on veut vous voir porter les tenues !
bisous!
 Mathilde
là bas tee shirt, ici la doudoune est de rigueur ! pas de neige à toulouse mais Aurillac est tout blanc
 Patrick
eh bien nous on a de la neige...



Autres récits de voyage